Outils :

Vous êtes ici

Itinéraire des recherches

 

Historique

L'Atelier Vincent de Beauvais a √©t√© cr√©√© en 1972 par Jean Schneider, Doyen de la Facult√© des Lettres de Nancy et confi√© √† la direction du professeur H√©l√®ne Na√Įs puis √† Monique Paulmier-Foucart, Ing√©nieur de recherche, avec la collaboration, √† partir de 1978, de Marie-Christine Duchenne, Ing√©nieur d'Etudes. Dans un premier temps, le projet fut d'√©tudier et d'analyser le contenu et l'organisation du Speculum maius de Vincent de Beauvais.

Depuis 2003, suite à un élargissement du champ de ses recherches dès 2002, l'Atelier est dirigé par Isabelle Draelants, chercheuse puis directrice de recherche au CNRS; il s'intitule depuis " Atelier Vincent de Beauvais, Encyclopédisme médiéval et transmission des connaissances".

Depuis le 31 d√©cembre 2013, l'Atelier Vincent de Beauvais a √©t√© transf√©r√© √† l'Institut de recherche et d'histoire des textes √† Paris. En fonction des reconfigurations successives du "paysage de la recherche" fran√ßais, l'Atelier avait successivement fait partie de l'ARTeM (Atelier de recherche sur les Textes m√©di√©vaux), lui-m√™me int√©gr√© ensuite dans l'Unit√© mixte de recherche "Moyen √āge" (200-2008), UMR devenue ensuite le Centre de m√©di√©vistique Jean-Schneider (2009-2013).

A l'origine, le travail de l'Atelier s'est porté sur Vincent de Beauvais et son grand-oeuvre, le Speculum maius, avec 

  • l'√©tude du Speculum maius de Vincent de Beauvais : m√©thodes de compilation, √©tude des sources, analyses conceptuelles et lexicographiques, √©tude de la place du Speculum maius dans le d√©veloppement intellectuel du 13e s., etc.
  • l'√©laboration d'outils documentaires: liste des manuscrits du Speculum maius, Bases textuelles, Bases de donn√©es, etc.

Ensuite, il s'est orienté de manière plus générale vers la publication de travaux de recherche sur l'encyclopédisme médiéval, en particulier pour le XIIIe siècle et pour les sources relatives à la philosophie naturelle.

1. La genèse du Speculum maius et la rédaction du Speculum historiale

La dernière édition du Speculum maius est celle des Bénédictins de Douai imprimée en 1624 et réimprimée en 1965 (Bibliotheca Mundi. Vincentii Burgundi… Speculum quadruplex, Naturale, Doctrinale, Morale, Historiale… Douai 1624, 4 vol., in fol.). Elle comprend quatre "miroirs", dont le Speculum morale, apocryphe.
Les études de J. Echard, o.p. (1719) avaient déjà révélé l'existence d'un projet d'un Speculum maius en deux parties, naturale et historiale. En 1924, Ch. Oursel publia dans un article de la Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, la lettre dédicatoire de l'exemplaire de l'Historiale offert au roi Louis IX conservé dans le ms Dijon, BM 568 et son prologue particulier, dans lequel Vincent de Beauvais annonçait une encyclopédie bipartite : Incipit prologus secunde partis Speculi maioris omnimodam historiam continentis.

1.1 La version bifaria

L'existence d'un Speculum maius en deux parties (ou version bifaria) fut confirmée par la découverte de deux manuscrits du Speculum naturale conservés à la Bibliothèque Royale à Bruxelles par Monique Paulmier-Foucart: ms 18465 (14e s.) provenant de l'abbaye Saint-Martin de Tournai et ms 9152 (15e s.) provenant de l'abbaye Saint-Laurent de Liège. Le manuscrit de Tournai comporte le prologue (libellus apologeticus) avec le chapitre 17 "De divisione bifaria totius operis", la table des chapitres des huit premiers livres - dont celle du livre I qui donne l'énoncé des titres des trente livres de ce Naturale initial - ainsi que le texte des livres II à VII. Le second manuscrit, plus tardif contient également le prologue de la version bifaria, le texte des septs premiers livres et la table des chapitres des treize premiers.
L'analyse et la comparaison de cette version bipartite avec la derni√®re version t√©moignent de l'√©volution du Speculum maius dans sa conception et dans son organisation. Ces travaux ont donn√© lieu √† deux publications de M. Paulmier-Foucart :¬† la premi√®re dans le num√©ro 1 de Spicae, Cahiers de L'Atelier Vincent de Beauvais (√Čtude sur l'√©tat des connaissances‚Ķ) et la seconde en 1996 dans le volume du colloque de M√ľnster sur l'encyclop√©die (Le plan et l'√©volution du Speculum maius‚Ķ) : Der Wandel der Enzyklop√§die vom Hochmittelalter zur fr√ľhen Neuzeit. On peut consulter le tableau comparatif des deux versions du Speculum naturale ainsi que la table des chapitres des 13 premiers livres de la version bifaria sur le site de l'Atelier: Documentation sur la version bifaria

Il faut ajouter l'étude de S. Lusignan sur la préface au Speculum maius  qui a édité deux états du Libellus apologeticus d'après les manuscrits :

  • ms Dijon B.M. 568 ("version royale")
  • ms B.N.F. Lat. 16100 ("version trifaria" )

Depuis lors pour différencier les prologues du Speculum maius, nous utilisons la terminologie suivante : Version Dijon / Version bifaria / Version trifaria. [La majorité des manuscrits du Speculum maius contiennent une version apocryphe quadrifaria dont A.D. von den Brincken a édité le prologue]. Le texte de ces différents libellus apologeticus sont accessibles sur le site de l'ancienne Base textuelle du Speculum maius.

1.2 Le Speculum historiale

Parall√®llement √† ces travaux de recherche sur la g√©n√®se de l'oeuvre, l'Atelier a men√© plusieurs enqu√™tes sur les manuscrits du Speculum maius avec la collaboration des chercheurs du "r√©seau Vincent de Beauvais": S. Lusignan (Universit√© de Montr√©al), G. Guzman (Universit√© de Bradley, auteur de la "Vincent of Beauvais Newletter"), J.B. Voorbij (alors √† l'Universit√© de Groningen) et plus particuli√®rement sur les nombreux manuscrits du Speculum historiale conserv√©s dans les biblioth√®ques europ√©ennes. Une premi√®re liste de ces manuscrits a √©t√© publi√©e en 1987 : M-C Duchenne, J.B. Voorbij et G. Guzmann, (Une liste des manuscrits...). Les travaux de J.B. Voorbij, dans le cadre de sa th√®se ont compl√©t√© l'histoire de la r√©daction de l'Historiale depuis la version Dijon jusqu'√† la version finale des ann√©es 1260 (Het ‚ÄėSpeculum Historiale' van Vincent van Beauvais. Een studie van zijn ontstaansgeschiedenis, Groningen, 1991).

Le succès de l'Historiale s'est traduit également par la rédaction de tables alphabétiques dès le début du XIVe s. ; la plus ancienne, celle de Jean Hautfuney a été transcrite et publiée a par M. Paulmier-Foucart dans les numéros 2 et 3 de Spicæ (Jean Hautfuney, Tabula …).

Le Speculum historiale, par ailleurs a fait l'objet de plusieurs √©tudes historiographiques r√©alis√©es en relation avec la participation de l'Atelier au s√©minaire de B. G√©n√©e (E.P.H.E.): importance de la chronique d'H√©linand de Froidmont comme source de Vincent de Beauvais (H√©linand de Froidmont...), r√īle de la chronique de Sigebert de Gembloux (Un historien et sa source...) et de l'Histoire eccl√©siastique d'Hugues de Fleury (La compilation dans le Speculum historiale...).

1.3 La Base textuelle du Speculum maius

En 1985, une Table Ronde a √©t√© organis√©e √† Nancy par J. Schneider et M. Paulmier-Foucart (Table ronde‚Ķ) pour initier le projet d'une Base de donn√©es textuelles du Speculum maius,¬† conform√©ment au statut originel de l'oeuvre, celui de rendre accessible au plus grand nombre des fr√®res dominicains tout le savoir utile √† la pr√©dication. le Speculum historiale serait le premier chantier. En accord avec la communaut√© scientifique, il a √©t√© d√©cid√© d'enregistrer un texte m√©di√©val plut√īt que celui de l'√©dition de 1624. Cette Base texttuelle a √©t√© √©labor√©e avec le concours pour la partie informatique des ing√©nieurs de l'INALF (aujourd'hui, ATILF, logiciel de J.J. Dendien, Ing√©nieur de Recherche CNRS/Base de donn√©es FRANTEXT, adaptation P. Bichard-Br√©aud, Ing√©nieur d'Etudes CNRS), le logiciel s'appuyant sur la structuration du texte (livres, chapitres, unit√© de citation, marqueur sources...).

Les travaux sur le Speculum maius ont conduit à:

  • la publication d'un article de synth√®se de M. Paulmier-Foucart et S. Lusignan dans le Journal des Savants (Vincent de Beauvais ‚Ķ) sur la gen√®se du Speculum maius.
  • l'orgnaisation d'un Colloque international √† Montr√©al en 1988, r√©unissant les chercheurs autour de l'histoire de la r√©daction des oeuvres de Vincent de Beauvais et autour des questions historiographiques pos√©es par le Speculum historiale (Vincent de Beauvais : intentions et r√©ceptions‚Ķ)

L'Atelier mit √©galement en place un programme de coop√©ration tripartite (R√©seau europ√©en de laboratoires) avec l'Universit√© de Groningen (M. Woesthuis, sur la chronique d'H√©linand de Foidmont) et l'Universit√© de M√ľnster (S. Schuler, sur les auteurs antiques dans le Speculum historiale).

2. Le Speculum maius : construction d'un outil dominicain

Le Speculum ayant √©t√© con√ßu et pens√© d√®s l'origine pour les besoins du studium dominicain, l'Atelier s'est consacr√© dans une deuxi√®me phase de recherche aux √©tudes sur les techniques de la compilation de Vincent de Beauvais : ordre encyclop√©dique, organisation de la mati√®re dans le Speculum maius (Ordre encyclop√©dique‚Ķ), titres du Speculum naturale (Une des t√Ęches de l'encyclop√©diste‚Ķ), autorit√© des auteurs cit√©s (L'Actor et les Auctores‚Ķ) ainsi qu'√† son milieu de production.

La collaboration avec l'Universit√© de M√ľnster fut renforc√©e gr√Ęce au programme europ√©en Procope, ax√© sur l'appr√©ciation du d√©veloppement de la litt√©rature encyclop√©dique au Moyen √āge, en lien avec le programme du Sonderforschungbereich 231 : Tr√§ger, Felder, Formen Pragmatischer Schriftlichkeit im Mittelalter.

Des √©tudes particuli√®res s'attach√®rent aux commanditaires et aux garants de l'ouvrage et surtout √† l'√©volution de la version bifaria (Naturale/Historiale) vers la version trifaria (Naturale/ Doctrinale / Historiale). Alors que la premi√®re version √©tait fortement marqu√©e par l'augustinisme du syst√®me philosophique victorin (Didascalicon de Hugues, Liber Exceptionum de Richard de Saint-Victor), la nouvelle version se r√©organise √† partir d'une classification du savoir influenc√©e par Al-Farabi. L'amplification de la mati√®re est directement li√©e √† la nouvelle philosophie naturelle aristot√©licienne, compl√©t√©e par les apports arabes et juifs. L'influence des travaux parisiens de philosophie naturelle d'Albert le Grand (Summa de creaturis) est flagrante et il faut noter aussi l'impact des travaux d'autres auteurs dominicains, Raymond de Pe√Īafort et Guillaume de Rennes (Summa de casibus) pour le droit, ainsi que l'apport franciscain, d√©j√† pr√©sent √† la premi√®re √©tape, mais largement augment√© (Summa dite de Alexandre de Hales, Summa de anima de Jean de la Rochelle pour la psychologie). Le Colloque organis√© par M. Paulmier-Foucart et S. Lusignan √† l'abbaye de Royaumont en 1995 "Lector et compilator. Vincent de Beauvais, fr√®re pr√™cheur un intellectuel et son milieu au XIIIe" marqua une nouvelle √©tape dans la connaissance du Speculum maius : la place de celui-ci dans le renouveau intellectuel du 13e s.

le texte des trente-deux livres du Speculum historiale (ms Douai B.M. 797) est mis en ligne : Bases textuelles de l'Atelier Vincent de Beauvais . S'y ajoute une "Base Prologues", pr√©sentant les √©tats successifs du Libellus apologeticus et les prologues des "petites Ňďuvres" de Vincent de Beauvais.

L'Atelier mit également en chantier une Base documentaire sur les sources du Speculum maius visant à l'indexation et à l'identification des sources et à leur comparaison avec celles des autres encyclopéides du 13s s. Les données sont aujourd'hui intégrées à la plateforme Sourcencyme.

Les acquis scientifiques des recherches sur le Speculum maius ont été publiés dans un ouvrage de la collection Témoins de notre Histoire: M. Paulmier-Foucart, M.-C. Duchenne (coll.), Vincent de Beauvais et le Grand Miroir du monde, Turnhout, Brepols, 2004, 375 p.

Colloques organisés

 

  • Colloque international "Expertus sum. L'exp√©rience par les sens en philosophie naturelle, XIIe-XIVe si√®cles", 5-7 f√©vrier 2009, ancienne abbaye de Pont-√†-Mousson, org. Isabelle Draelants et Thomas Benatou√Įl.¬† Les actes sont parus dans la collection Micrologus Library de la Societa Internazionale per lo Studio del Medioevo Latino (SISMEL) √† Florence.
  • Colloque international "Une lumi√®re venue d'ailleurs. H√©ritages et ouvertures dans les encyclop√©dies d'Orient et d'Occident au Moyen √āge", 20-21 mai 2005, Universit√© catholique de Louvain-la-Neuve, co-organis√© par l'Institut orientaliste (G. de Callatay), le D√©partement d'histoire (B. Van den Abeele) et l'Atelier Vincent de Beauvais.
  • Journ√©e d'√©tude autour de la question des fronti√®res : "A propos des zoophytes: Principe de continuit√© et Echelle des √™tres de Platon √† l'Encyclop√©die", Universit√© de Nancy2, LPHS - Archives Henri Poincar√© UMR 7117, D√©partement de philosophie, Ecole doctorale "Langages, Temps, Soci√©tes", 13 mai 2005.
  • Journ√©es d'√©tudes sur les sources de l'encyclop√©disme : "Le discours encyclop√©dique arabe et latin au Moyen √āge : l'incorporation des savoirs √©trangers", Louvain-La-Neuve, 17-18 novembre 2003, dans le cadre du projet Egide/Tournesol (P.A.I. avec la Belgique)
  • Journ√©es d'√©tudes sur Pierre Duhem et la science m√©di√©vale : "Autour de l'oeuvre de Pierre Duhem : la pens√©e scientifique m√©di√©vale en question", Nancy, 21-22 octobre 2002, dans le cadre du projet Egide/Tournesol (P.A.I. avec la Belgique).

 

L'Atelier aujourd'hui

La mise en ligne du texte du Speculum maius s'est interrompue sur l'ancienne base textuelle. Elle est en cours de remplacement par un corpus annoté élargi à cinq encyclopédies latines du XIIIe siècle. Néanmoins, il est toujours possible de consulter l'ancienne base Speculum maius qui contient le Speculum doctrinale (d'après l'édition de Douai) pour les livres VI, XI, XII, XIII, XIV, XV et le Speculum historiale complet (d'après le manuscrit Douai, B.M. 797).

Avec le départ de M. Paulmier-Foucart et l'arrivée d'I. Draelants, Chargée de Recherche au CNRS en sept. 2002, l'Atelier s'est orienté davantage vers l'étude de la philosophie naturelle, son développement et sa transmission dans l'Occident médiéval des traductions du XIIIe s. à la naissance d'une nouvelle rationalité scientifique.

Une nouvelle étape est franchie avec l'élargissement du corpus des encyclopédies enregistrées aux autres compilations naturelles des XIIIe et XIVe siècles :

  • Thomas de Cantimpr√©, De natura rerum
  • Alexandre Nequam, De naturis rerum
  • Arnold de Saxe, De floribus rerum naturalium
  • Barth√©lemy l'Anglais, De proprietatibus rerum
  • Anonyme, Compendium philosophi√¶
  • Juan Gil de Zamora, Historia naturalis

Mis en relation avec la base documentaire des sources du Speculum maius, ce corpus est destin√© √† offrir une "radiographie" de la culture philosophique et scientifique du XIIIe si√®cle gr√Ęce √† une √©tude et une comparaison syst√©matique des sources de ces encyclop√©dies. L'objectif est de faire appara√ģtre la documentation commune sur la nature disponible √† l'√©poque.

Une telle entreprise n'est possible qu'en partenariat avec d'autres chercheurs ou équipes qui s'attachent elles aussi à l'étude des encyclopédies, et avec lesquelles l'Atelier entretient des liens actifs (voir collaborations nationales et internationales). Ainsi, un projet de recherches sur les sources de l'encyclopédisme médiéval a couru de 2002 à 2005, avec l'Université de Louvain-la-Neuve, dans le cadre du programme européen Egide/Tournesol. Son thème "Archéologie d'une culture : les sources de l'encyclopédisme médiéval" s'intéresse à l'histoire de la pensée encyclopédique médiévale, dans ses apports antiques, patristiques et médiévaux, en insistant sur l'apport de la science arabe en philosophie naturelle.

Le programme sur les sources a été financé entre décembre 2007 et décémbre 2011 par l'Agence Nationale pour la Recherche, sous l'intitulé "Sourcencyme" : La compilation scientifique et philosophique dans les encyclopédies latines médiévales : textes et sources. Constitution d'un corpus annoté. Il bénéficie aussi de financements de la Maison des sciences de l'Homme de Lorraine (axe 2 : Corpus et documents). Dans ce cadre, les partenaires nationaux de l'Atelier sont :

  • L'ATILF et le CNRTL, Universit√© de Lorraine (Et. Petitjean, J. P√©rignon, J.-M. Pierrel)
  • L'UMR 7117 Histoire et Philosophie des Sciences, Archives Poincar√© (Th. B√©natou√Įl)
  • Le CRAHAM, Universit√© de Caen (C. Jacquemard, B. Gauvin, M.A. Avenel) et les presses universitaires de Caen (D. Roux et P.-Y. Buard)
  • Le CEPAM, Unibversit√© de Nice (A. Zucker)

Par ailleurs, plusieurs dossiers de recherche ont √©t√© r√©alis√©s ou sont en cours, relatifs √† des Ňďuvres de philosophie naturelle aliment√©es par une documentation issue - comme le Speculum naturale - du mouvement de traduction arabo-latine du si√®cle pr√©c√©dent. Parmi eux :

  • √Čtude et √©dition critique du Liber aggregationis attribu√© √† Albert le Grand, et en particulier du De virtutibus herbarum, lapidum et animalium (I. Draelants)
  • √Čtude de l'encyclop√©diste Arnold de Saxe et de ses oeuvres (I. Draelants)
  • √Čtude de l'√©mergence du droit naturel dans le Speculum naturale et le Speculum doctrinale de Vincent de Beauvais (E. Frunzeanu)
  • Collaboration √† l'√©dition internationale du De proprietatibus rerum de Barthelemy l'Anglais, pour l'√©dition critique et l'√©tude du livre VIII, De astronomia (I. Draelants et M.C. Duchenne).
  • √Čdition critique et √©tude du Compendium philosophi√¶ (E. Kuhry)


© IRHT - Tous droits réservés - Mentions Légaleslogo IRHT